Une semaine inoubliable

 

Rédigé par l’élève luxembourgeoise Tatiana Olemskaia.

ERASMUS+, connu dans toute l’Europe parmi les étudiants, élèves et enseignants, fait partie de notre école depuis toujours.  Pendant les années 2017-2019, notre lycée participe déjà une quatrième fois dans un tel échange scolaire. Le but de ces projets est, entre autres, l’échange culturel et l’encouragement des compétences linguistiques.

Le projet dont on parle maintenant s’appelle « L’Europe, notre projet commun ». Au total, il y a six écoles de toute l’Europe, ou plus précisément de toute l’Union européenne qui participent. Donc, les élèves viennent des six pays différents et doivent communiquer dans la langue principale d’échange : le français.  De cette façon, les participants peuvent appliquer leurs compétences dans une langue qu’ils ont apprise dans leur pays d’origine tout en faisant la connaissance avec d’autres élèves.

Cette année, les jeunes qui font partie du ERASMUS + viennent des pays suivants : la France, la Belgique, l’Italie, l’Espagne, la Bulgarie et le Luxembourg.

Ce dernier a accueilli les lycéens et leurs profs pendant une semaine (14.05-19.05.2018) au Schengen-lycée à Perl. Là, les participants ont profité d’un programme extraordinaire qui a permis non seulement la familiarisation avec la culture et les coutumes allemandes et luxembourgeoises, mais aussi la rencontre personnelle avec leurs partenaires.

Le premier jour s’est toutefois concentré sur la rencontre. Avec les organisateurs luxembourgeois, on a fait connaissance avec les autres élèves et à la fin de la journée, on a été même capable de jouer ensemble quelques parties du ballon chasseur. Quand même, on a aussi préparé notre visite dans la Cour de justice de l’Union européenne qui a eu lieu le deuxième jour.

Pour mieux comprendre l’Union européenne et ses institutions qui rendent notre visite possible, on est allé au Luxembourg. Premièrement, bien évidemment, on a visité la ville. Ensuite, le groupe qui a contenu 55 élèves, est parti pour une visite guidée à la Cour de justice. Là, nous avons la possibilité de poser quelques questions à un juge européen, M.Biltgen. Malheureusement, il n’a pas eu beaucoup de temps. Néanmoins, il a pu expliquer son métier avec détails et anecdotes. Il a relevé que son travail varie fortement et qu’il traite au moment les affaires concernant la fraude fiscale des banques espagnoles pendant la crise économique en 2009.

Le lendemain, nos professeurs ont organisé le départ pour la ville européenne Strasbourg en France et une visite guidée dans le parlement européen. À cause des problèmes techniques, les élèves et les enseignants sont arrivés en retard, mais on a pu quand même explorer l’organe législatif de l’UE. Par la suite, presque tout l’ensemble a dîné dans un restaurant typiquement alsacien.

Les deux derniers jours nous ont mené à travers notre Grande Région. Pendant le rallye de Trois Frontières, on a découvert l’endroit Schengen. Ici, le traité de Schengen a été signé en 1985, qui a aussi rendu possible ce programme.  De plus, on a eu la possibilité de poser des questions à une députée européenne, Mme Delvaux, pour apprendre plus le fonctionnement de l’UE.

Pourtant, tout cela n’est rien encore comparé avec la soirée à l’école que tous les élèves ont fêté ensemble. On a bien mangé, bu et dansé. La musique a été en français, anglais, espagnol, bulgare ou allemand et on a même appris la danse classique bulgare, le Bachata espagnol ou la danse allemande du cheval rouge. À la fin, on s’est séparé avec les cœurs lourds et beaucoup de peine mais on n’oubliera jamais cette semaine fantastique.